Sortie route "à la neige" du 23 Janvier le CR

Publié le par Gégé

Chez les Verts on a le sens du partage ; et comme le canard va devenir cher, nous partageons le cochon.....
C'est ainsi que les Tétistes, en gens bons, se retrouvent au Pont du Lard, tandis que les guidons tordus qui se retrouvent sur la place, espèrent se farcir quelques côtes et faire fondre la couenne.....
Parmi ces derniers on retrouve Alain R , Francis M , Alain IV , Philou , Angel , Benoît , Eric Le Patron et moi.

Sur la dite place ça tourne en rond comme dans une étable, où va-t'on ?où va-t'on ? "Gégé amène nous vers chez toi " "Ok ! Mais avant j'ai une idée (que je regretterai au final...) : je vous amène voir les neiges du massif central...!!!!" "Hébé, mon cochon ! ça fait pas un peu loin ça...!!??" , "Nnooon....! Juste un aller-retour"!
Notre périple commence par Boissières et sa cheminée - elle ne fume pas, donc on n'a pas encore tué la bête - puis Gigouzac où on s'enquille les faux-plats, j'aurais aimé dire tranquillou mais ce ne fut pas le cas, vers Lamothe-Cassel où la côte sans être vraiment dure, fait déjà mal aux jarrets " en charcuterie on appelle ça un plat de côte, mais moi à cette allure j'ai eu du mal à la digérer, elle m'est restée en travers (de porc).....
Encore un effort et nous voici à Lamothe au pied du mouin (oui ! un moulin sans aile s'écrit mou in....on ne me roule pas dans la farine moua ! ) Nos cadors eux par contre ont des ailes.....et on doit mouliner pas mal pour les suivre jusqu'à Labastide-Murat où les travaux en cours nous permettent de visiter la ville, et où la maréchaussée ( bien planquée ) nous salue, et les jeunes filles (bien balancées ) nous sourient .
Court répit dans la descente vers Montfaucon où l'on entend dans le peloton : "la neige c'est encore loin ?? " non non ... elle arrive "! Droite, gauche (ce n'est pas direct comme on dit en boxe) mais c'est la direction à prendre pour monter à Seniergues et bien plus haut encore...Accompagné d'Alain je me traîne loin derrière et, comme dirait "Bala" (Albaladejo) : je sens bien que "le cochon est dans le maïs".. et que la marmite est en ébullition... Tout en haut de nos montagnes, à la côte 413 m au lieu-dit " La croix des Femmes Mortes" (brrr..) magnifique balcon qui domine le pays alentour, on s'arrête pour faire "4 heures" et c'est là que, tout à coup, en contemplant le paysage, Angel s'écrit : " ça y est ! Je la vois !!! " Tu vois quoi ,?! " LA NEIGE !!!!! " Effectivement c'est bien ce que j'espérais : un temps assez dégagé pour voir les Monts D'auvergne. C'est bon ! on peut rentrer à la maison ....
Le retour par Le Vigan s'est fait en mode "Avion" , à Gourdon, Capitale du foie gras de canard, on a à peine ralenti : nous maintenant , on est convertis au porc....
L'un comme l'autre se consomment cuits, dans les dernières côtes j'avais tout consommé, et c'est moi qui était cuit....Faut dire que de Gourdon à Concorès nos quatres cadors ont tourné comme des Pros et si on essayait de se mêler au relais (pour la manière) on se faisait éjecter par la force centrifuge ... d'ailleurs à Curebourset on a été quatre à se faire éjecter d'un coup et on a assisté de loin au spectacle de la tornade qui s'éloignait...

Ce qui me rappelle une maxime (de moi) : "en vélo il faut avoir les jambes et la mémoire"
Aujourd'hui je ne m'était pas souvenu ........que je n'avais pas les jambes...!
Elles étaient restées par les travers de Mader l'avant veille.....
J'avais oublié aussi que sur la feuille de route il y avait toute L'élite du club.....

Bien belle sortie "à la neige" que l'on va dédier a notre ami Philou : le pôvre ! quand il est parti il était encore Quadra et quand il est rentré il était Quinqua .... c'est pas une page, mais tout un chapitre en une seule virée......
J'espère que ce soir le foie gras sera ...mi-cuit !!!

Bon anniversaire Philou !!!

En chiffres : 91km ; D+ 1073 m ; 3h23' ; 26,9 km/h ; (et je suis dernier....)

Gégé23/01/2016 12:56

Commenter cet article